Comment faire perdre du poids à notre animal de compagnie

PetSonic Nourrir du chat, Nourrir du chien, Nourrir l'animal de compagnie, Soin de l’animal de compagnie, Soin du chat, Soin du chien Laissez un commentaire

4/5 (1)

L’obésité chez les chiens et les chats est fréquente et elle est très souvent liée au style de vie de leurs maîtres. Si vous voulez savoir si votre poilu est en surpoids, pourquoi il grossit et comment l’aider à perdre du poids, nous vous invitons à lire ce qui suit.

Superbe ou obèse ?

« Il est en pleine forme votre chien, je n’arrive pas à faire grossir le mien ! », « Qu’est-ce que vous lui donnez à manger ? », voilà des phrases que l’on entend chez des personnes qui ignorent qu’un corps bien enrobé n’est pas toujours synonyme de bonne santé.

Supposons que le poids idéal de votre chien soit de 15 kg mais voilà, il en pèse 20. Ces 5 kg de trop représentent 33 % de son poids de forme. Lorsque la prise de poids est de 15 – 20 % du poids de base, comme dans ce cas, nous sommes en présence d’un surpoids. Une façon simple de s’en rendre compte, c’est d’observer ses côtes : elles ne doivent pas être apparentes, mais elle doivent pouvoir se palper. Si vous avez du mal à les palper, il y a de fortes chances que votre animal soit en surpoids. Il existe des méthodes sophistiquées telles que l’ostéodensitométrie du corps entier qui, outre le fait d’évaluer la densité minérale osseuse générale, permet de quantifier la graisse corporelle et la répartition de la graisse pelvienne.

Pourquoi grossissent-ils ?

Le surpoids se manifeste lorsque l’ingestion calorique est supérieure à l’énergie dépensée pour s’alimenter, bouger, dormir ou toute autre fonction, ce qui entraîne une accumulation de graisse et une prise de poids. Cette prise de poids est le plus souvent due à une suralimentation à laquelle s’ajoute un manque d’exercice. Donc la première chose à faire, c’est de revoir le régime et les habitudes alimentaires ainsi que l’activité physique de votre animal de compagnie. Ensuite, il faudrait faire un check-up pour détecter d’éventuelles maladies endocriniennes, telles que : l’hyperadrénocorticisme, l’hypothyroïdie, le diabète mellitus, l’excès d’hormone de croissance et les maladies ovariennes ou testiculaires.

Tendance au surpoids

Outre la suralimentation et la sédentarité, il existe d’autres facteurs qui favorisent la prise de poids :

  • Génétique : les races suivantes ont tendance à grossir : basset hound, beagle, labrador, golden retriever, cocker spaniel, basset, collie et certains terriers. Les chats croisés ont plus tendance à grossir que les chiens de race pure, à l’exception du manx.
  • Maladie : en dehors des désordres hormonaux mentionnés précédemment, les maladies respiratoires, cardio-vasculaires et ostéo-articulaires limitent l’activité physique et favorisent donc le surpoids.
  • Stérilisation/castration : les animaux de compagnie stérilisés ont davantage tendance à devenir obèses car ils réduisent leur activité physique, nécessitent moins de calories mais continuent à manger comme avant.
  • Médicaments : la progestérone, l’acétate de mégestrol, les corticoïdes, le phénobarbital et la primidone peuvent augmenter l’appétit et favoriser le surpoids.

Régime et exercice

Si vous voulez les aider à perdre du poids, commencez par diminuer leur ration. Les aliments diététiques vendus dans le commerce, réduits en calories et modérés en fibres sont parfaits, alors que les régimes maison ou les régimes standards vendus dans le commerce peuvent ne pas comporter des nutriments importants et entraîner des déficiences nutritionnelles. Chez les chats, il faut éviter des réductions draconiennes de nourriture car cela peut affecter leur foie.

Nous connaissons tous les poilus quémandeurs qui, à chaque fois qu’ils vous voient, vous font des yeux de merlan frit et vous grimpent dessus pour que vous leur donniez un peu à manger. Cette attitude peut vous paraître irrésistible, mais privilégiez ce qui est véritablement sain pour votre animal et évitez :

les sucreries, les bonbons et les encas

de remplir systématiquement son assiette

de lui donner à manger à tout moment et n’importe quoi

de lui donner les restes, riches en ingrédients préjudiciables à sa santé tels que les sauces, les aliments épicés, le pain et les farines en général

Par ailleurs, il faut adapter le niveau et le type d’exercice selon la race, l’âge et l’état de santé de votre animal. La sédentarité et le confinement dans des cages ou des espaces réduits favorisent le surpoids. Les chiens ont besoin d’une promenade de 20 ou 30 minutes deux fois par jour. Votre arrière-cour ou votre jardin, aussi grand qu’il soit, n’est pas l’idéal car il s’agit d’un endroit familier et souvent lié au repos. Étant d’une nature curieuse, à l’état sauvage, ils se déplaceraient en meutes à la recherche de nourriture, d’exercice et de jeux. En outre, la promenade en dehors de la maison favorise la stimulation mentale et ils reviennent ainsi contents et fatigués, fondamental pour lutter contre le stress de l’enfermement et la routine et améliorer leur comportement à la maison.

En ce qui concerne les chats, changez-leur leurs jouets, offrez-leur des compagnons de jeu et placez des emplacements adaptés pour qu’ils puissent sauter, jouer et faire le guet.

Et enfin, s’il existe une maladie sous-jacente, elle devra être traitée ou contrôlée par le vétérinaire.

Il vaut mieux prévenir l’obésité car elle entraîne d’autres maladies.

Votre animal de compagnie est-il au régime ? Laissez-nous vos conseils dans les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *