Problèmes oculaires chez les chiens

Carlos Vidaller Santos Soin de l’animal de compagnie, Soin du chien Laissez un commentaire

4.09/5 (11)

Les maladies oculaires qui peuvent affecter nos chiens peuvent être plus graves que nous ne l’imaginons. C’est pourquoi nous allons accorder une importance particulière aux symptômes et à la prévention de ces troubles.

Certaines de ces pathologies peuvent nous sembler familières car elles affectent de la même façon les êtres humains et les animaux de compagnie, et nous en entendons souvent parler. Conjonctivite, cataractes, glaucomes et pertes visuelles progressives sont quelques-unes des maladies ophtalmiques qui peuvent parfois affecter nos animaux de compagnie et qui, si elles ne sont pas traitées correctement et de manière précise, peuvent compromettre en grande partie leur vision, conduisant nos amis poilus vers une cécité prématurée, soudaine ou progressive.

Aujourd’hui nous allons décrire une par une les maladies oculaires chez les chiens, les plus fréquemment observées dans les services d’ophtalmologie et les services d’urgence pour animaux de compagnie, ainsi que leurs symptômes, prévention et traitements.

Conjonctivite chez les chiens

C’est une maladie oculaire produite par l’inflammation de la membrane conjonctive, qui recouvre aussi bien la partie blanche de l’œil que la partie interne des paupières. Cette inflammation peut survenir pour différentes raisons, la principale étant l’intrusion d’un corps étranger dans l’œil.  

Selon la forme de contagion, la conjonctivite peut être d’origine :  

– allergique, de courte durée, non contagieuse et produite par un élément externe rejeté par le corps du chien ;  

– virale, pouvant être le symptôme d’une maladie généralisée, comme par exemple la maladie de Carré causée par un virus, et provoquant ainsi un état d’alerte dans le corps de l’animal ;  

– bactérienne, causée par une bactérie, comme dans le cas de l’origine virale, et contagieuse pour les autres chiens mais sans présenter la symptomatologie des pathologies majeures ; et  

– kératoconjonctivite ou syndrome de l’œil sec qui donne lieu à une inflammation des glandes lacrymales, de la cornée et de la conjonctive conduisant à une diminution de la production de larmes et terminant par dessécher l’œil et abîmer la cornée.

Cataractes chez les chiens

Celles-ci forment une sorte de voile bleu dans la capsule qui renferme le cristallin du globe oculaire, produisant ainsi la décoloration de la lentille qui se trouve derrière l’iris.  

Les cataractes sont principalement héréditaires, mais elles peuvent également être dues à un diabète, à des traumatismes oculaires, à une autre maladie sous-jacente ou à une intoxication médicamenteuse.

Ces maladies peuvent progresser au fil des années, ou survenir de manière soudaine en provoquant la cécité chez nos animaux de compagnie en à peine quelques jours.

Glaucome chez les chiens

Il est causé par une forte augmentation de la pression oculaire chez nos animaux de compagnie et il est héréditaire chez le Cocker Spaniel, le Jack Russell, le Basset Hound, le Shih Tzu, le Loup sibérien et le Chow chow ; il peut se manifester par un glaucome primaire dans un seul œil puis terminer par affecter les deux yeux ; ou par un glaucome secondaire, causé par une autre pathologie oculaire qui obstrue le drainage de l’humeur aqueuse à l’intérieur de l’œil.  

Cette maladie, qui est par ailleurs terriblement douloureuse pour nos animaux de compagnie, peut entraîner leur cécité temporaire ou permanente si elle n’est pas traitée suffisamment à temps. Il s’agit d’un trouble devant être traité par des spécialistes et qui, outre le fait de demander des traitements d’hygiène classiques, requiert la prise de médicaments qui diminuent la pression dans le globe oculaire de l’animal.  

Œil cerise

Cette pathologie oculaire n’est généralement pas douloureuse ni dangereuse comme c’est le cas pour d’autres maladies chez nos chiens, mais elle peut quand même donner lieu à des infections ou à d’autres maladies et à des inflammations anormales qui génèrent chez eux certains types de gênes. De plus, le déplacement de la membrane peut favoriser une mauvaise lubrification de l’œil en générant encore plus de désagréments.

Elle se manifeste par une inflammation ou prolapsus d’une membrane située en-dessous de la paupière inférieure qui devient visible en raison d’un développement inhabituel du tissu.

Symptômes généraux

En général, la symptomatologie des maladies oculaires chez nos animaux de compagnie se manifeste comme chez les êtres humains : démangeaison excessive, rougeur de la partie blanche de l’œil, larmoiement et yeux chassieux, douleur oculaire, inflammation des paupières et hypersensibilité à la lumière.

Parmi les symptômes les plus courants de certaines pathologies plus sévères, nous pouvons citer un manque de lubrification oculaire, des chassies verdâtres, une inflammation des paupières et des maux de tête.

Traitement des troubles oculaires

Si nos animaux de compagnie manifeste le moindre symptôme d’une maladie, qu’elle soit oculaire ou pas, le meilleur traitement d’emblée est de consulter le vétérinaire le plus tôt possible et de ne surtout pas donner de traitements sans l’avoir vu.

Pour ce type de maladies, les vétérinaires nous recommandent généralement des traitements de nettoyage oculaire avec un sérum physiologique et la prise d’un anti-inflammatoire injectable ou par voie orale.

Certaines de ces maladies peuvent exiger une intervention chirurgicale, selon le niveau de gravité et l’avancée de celles-ci, comme dans le cas du glaucome et des cataractes.  

Prévention

La prévention de ces maladies, comme d’autres pathologies affectant habituellement nos animaux de compagnie, dépend surtout du niveau d’hygiène et de notre dévouement envers eux. Nettoyer leurs yeux fréquemment, toujours bien dégager les poils qui entourent leurs yeux, maintenir éloignés nos chiens des produits chimiques et des cosmétiques, leur offrir une alimentation équilibrée et les emmener régulièrement se faire contrôler par un vétérinaire sont quelques conseils permettant de leur éviter ce genre de douleurs.  

Il existe de nombreuses pathologies oculaires qui pourraient affecter nos animaux de compagnie, et la meilleure manière de les prévenir restera toujours l’observation constante de leur comportement.

Si vous êtes le papa ou la maman d’un premier chien, même si cela vous semble fou, vous verrez que vous arriverez à un point où vous serez capable de vous rendre compte si votre chien agit normalement ou si quelque chose le gêne. Jeter un œil sur lui de manière constante et l’observer lorsqu’il est sain vous permettra de détecter facilement toute altération de cet état de « normalité ».  

 

Votre chien a-t-il souffert d’une de ces maladies oculaires ? Racontez-nous dans les commentaires son processus, son traitement et sa convalescence !  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *