Projet AMAR : Que se passe-t-il avec les animaux de compagnie en cas d’accident ?

Alba Interviews, Soin du chien Laissez un commentaire

5/5 (6)

L’équipe de Petsonic a eu le plaisir de rencontrer Ángel Navarro, le coordinateur du projet AMAR (en espagnol, Aide aux animaux de compagnie en situation de risque), qui se charge de recueillir les animaux en pleine détresse). Apprenons-en davantage sur ce service d’accueil !

Lorsque nous entendons les sirènes d’ambulances, nous pensons tout de suite à ce qui est arrivé aux personnes touchées. Mais si des animaux se trouvent impliqués, qui les prend en charge ? AMAR a été créé à la suite d’une requête émise par l’entreprise d’ambulances de la commune de Lorca, mettant en avant qu’il fallait pouvoir prendre soin des animaux de compagnie qui ne savent pas où aller pendant quelque temps. Les ambulanciers ont été témoins d’accidents de la route, chargés de transporter des personnes blessées qui se voyaient contraintes de laisser leur animal sur le lieu de l’accident ; ils ont aussi été témoins du manque de soin d’animaux restés au domicile de personnes qui avaient été hospitalisées, laissant ces personnes dans un état de grande inquiétude concernant l’avenir incertain et la situation de risque qui touchaient brusquement leur animal. L’angoisse et le stress que génèrent de telles situations peuvent parfois entraîner des pathologies physiques sévères, ou aggraver celles dont les personnes souffraient déjà.

 

AMAR est un service public, gratuit et à caractère social disponible 24/7/365. L’équipe d’Ángel travaille tous les jours pour améliorer la vie de ses patients : « Le service offert par AMAR consiste à recueillir les animaux de compagnie de personnes résidentes dans les communes de Lorca, Águilas, Puerto Lumbreras, Totana et Aledo (Zone sanitaire III) qui ont été accidentées ou de personnes vivant seules et qui tombent malades ou sont blessées, et se trouvant donc dans l’impossibilité de s’occuper de leurs animaux ».

En plus de recueillir l’animal sur place, AMAR propose également, de manière totalement altruiste et solidaire, de prendre soin de l’animal jusqu’à ce que la ou les personnes en soins soient rétablies. Le lien reste établi de sorte que les maîtres sont toujours informés sur l’état dans lequel se trouve leurs animaux. Ángel Navarro nous a parlé de l’importance que revêt pour une personne le fait de savoir que son animal est bien pris en charge : « Nous sommes associés à Lorca Animal Rescue et la résidence canine Animal Hotel, qui prennent soin des animaux lorsque leurs maîtres ne peuvent pas le faire momentanément. Si des soins vétérinaires sont nécessaires, nous sommes également associés aux cliniques vétérinaires La Seda et C.V. Europa ».

 

En cas d’urgence, lorsque l’animal est blessé suite à un accident, Ángel nous explique que : « Pendant le transfert vers les cliniques vétérinaires, des premiers soins sont pratiqués sur les animaux dans un véhicule équipé d’une trousse de premiers secours et d’une bouteille d’oxygène, surtout pour les intoxications dues à la fumée en cas d’incendies ».

AMAR est un service d’urgence que vous pouvez contacter en appelant le 968 477 070, 24/7/365. Son principal rayon d’action couvre plusieurs communes de la région de Murcia, comme Lorca, Águilas, Puerto Lumbreras, Totana et Aledo. Toutefois, Ángel est très clair sur le sujet : « Notre intention est d’élargir le plus possible un service ô combien nécessaire. C’est la raison pour laquelle nous mettons notre protocole à la disposition de toute personne intéressée pour implanter ce service dans sa commune ou sa région ».

Depuis qu’AMAR recueille les animaux, principalement des chiens et des chats, et bien que le personnel soit formé pour prendre en charge pratiquement n’importe quel animal de compagnie, il existe également un engagement envers leurs maîtres qui leur garantit un contact permanent pour leur donner des nouvelles de leurs protégés. Ángel Navarro sait pertinemment que l’empathie avec les patients hospitalisés est essentielle : « Nous prenons contact avec les familles par SMS, Whatsapp ou, de manière beaucoup plus agréable, en allant les voir sur leur lit d’hôpital ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *